La tendinite de l’épaule constitue une algie dont la douleur varie suivant la position et les mouvements adoptés. L’épaule est relativement sensible à la tendinite mais ce n’est pas la plus douloureuse. Elle s’expose le plus à cette maladie car est composée de quatre os fins. L’intensité de l’algie varie allant d’une gêne posturale à des souffrances dues à des gestes répétitifs. La tendinite de l’épaule se manifeste par intermittence et peut être accompagnée par une inflammation. La souffrance se produit sous forme de sensation de cisaillement ou de brûlure. Le patient peut aussi ressentir une rigidité de l’articulation. S’il néglige les douleurs de l’épaule, la tendinite affecte la résistance tendineuse qui s’amincit et devient précaire. Le tendon se déchire et se rompt et des lésions sont irréversibles. Les muscles sont affaiblis engendrant une invalidité. Sans traitement rapide, la tendinite de l’épaule peut entraîner une asthénie, une algie et une articulation bloquée.

 

Quelles sont les principales causes de la tendinite de l’épaule ?

Un manque d’échauffement suivi d’un mouvement répétitif des bras tout en courant peut causer la tendinite de l’épaule en poussant les bras en avant ou lors des tractions. De même, le muscle sus-épineux relié à l’os par un tendon pas très élastique provoque la tendinite. Une mauvaise posture peut engendrer la tendinite de l’épaule car les tendons y sont plus fins et moins solides. Une personne sédentaire peut souffrir d’une tendinite de l’épaule par une simple infection d’une dent. Cette infection se prolonge jusqu’à l’épaule entraînant une tendinite de l’épaule. Dans ce cas, il est important de suivre un traitement de l’infection de la dent et de la tendinite. La pratique de sport et le bricolage qui entraînent l’usage prolongé de l’articulation avec des frottements et des mouvements répétitifs provoquent l’inflammation et de petite déchirure des tendons. Cette inflammation peut être accompagnée d’un dépôt de calcium. Une bursite peut entraîner une tendinite de l’épaule ou inflammation des bourses séreuses. Ces dernières sont des poches remplies de liquide synoviale autour des articulations. Une bursite se manifeste par le gonflement et la rougeur de l’épaule.

comparateur-devis-assurance-mutuelle-novia-sante

 

Comment anticiper la tendinite de l’épaule ?

Des exercices d’échauffement de l’épaule et des muscles permettent d’éviter la tendinite au quotidien. Sportifs ou non, 5 minutes suffisent pour s’échauffer tous les jours et il suffit de demander les spécialistes pour adopter les mouvements techniques en vue de renforcer la protection des tendons. Eviter de répéter les mêmes mouvements et de lever le bras garantit la prévention contre la tendinite de l’épaule. Chez les sportifs, ils doivent pratiquer telle ou telle discipline suivant leur état de santé et leur âge en suivant une intensité raisonnable. Il est également conseillé de bien s’hydrater durant une activité sportive en vue de conserver l’élasticité des tendons. Le sportif doit également éviter la consommation d’aliments riches en acide.

 

Comment soigner la tendinite de l’épaule ?

L’anti-inflammatoire suffit pour remédier à une tendinite de l’épaule. Il sera accompagné d’un médicament qui apaise les brûlures d’estomac pour ceux qui en ont un fragile. Ou alors, le malade peut pencher pour l’anti-inflammatoire en application locale sous forme de gel. Un souffrant de la tendinite de l’épaule doit se reposer et éviter de trop bouger la partie concernée. Si la tendinite n’est  pas sérieuse, le repos de l’articulation est obligatoire sans toutefois l’immobiliser pour que l’épaule ne devienne raide. Le patient doit suivre des séances de kinésithérapie, de physiothérapie ou de mésothérapie. Il peut opter pour les ondes de choc ou la cryothérapie par application de glaces. Durant la phase aigüe de la tendinite de l’épaule, il est conseillé d’y appliquer du froid durant plusieurs jours. Une fois que la douleur intense est soulagée, il faut procéder à une application chaude pour amenuiser la souffrance et favoriser la circulation du sang. Durant deux semaines après le déclenchement de la douleur, il est important de remettre en service l’épaule sans toutefois reprendre immédiatement l’activité habituelle. Une rééducation avec la kinésithérapie est recommandée pour une tendinite de l’épaule sévère, trainante et chronique après une infiltration avec un corticoïde. Au besoin, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale pour amenuiser la douleur sans toutefois récupérer la fonction du tendon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: